Dans la maison du pape: le Vatican

Si vous arrivez par la via di Porte Angelica, vous franchirez ces colonnes. Ici, pas de frontières. Vous arriverez directement sur la place Saint-Pierre, au cœur du Vatican.

DSCF1995

Cette place est imposante, c’est le moins qu’on puisse dire.

Grandiose, c’est le mot.  Certes, il y a du monde, mais rendez-vous compte.

Le lieu est mythique.

DSCF1993
Originaire d’Héliopolis en Egypte, l’obélisque fut ramené par les troupes de l’empereur Caligula au 1 er siècle av. J-C.  Il est censé avoir été placé sur le lieu même du martyre de Saint-Pierre. C’est le dernier vestige du cirque privé de Néron. Depuis 1585, année à laquelle il fut installé sur la place, il contemple les foules.

 

Prenez le temps d’observer tous ces visiteurs venus vraiment du monde entier.

La place Saint-Pierre, parvis de la basilique, fut commanditée par le pape Alexandre VII à l’artiste le Bernin. Elle fut construite entre 1656 et 1685.

Cette esplanade peut accueillir 300,000 personnes. Imaginez l’ambiance, lors des apparitions du pape au balcon de la basilique!

A Pâques, celui-ci y apparaît, pour donner à la foule sa bénédiction, urbi  et orbi. Midi pile.

La basilique Saint-Pierre.

DSCF1893

C’est le monument religieux le plus important de la religion catholique, et parait-il, le plus visité au monde.

C’est aussi un des endroits les plus saints. Elle abrite la sépulture de Saint-Pierre, considéré comme le premier pape.

Selon la volonté de l’empereur Constantin, une première basilique fut édifiée en 324. On la bâtit à l’emplacement où Saint-Pierre aurait été martyrisé. C’était dans l’arène du cirque privé de Néron et de Caligula.

La basilique actuelle fut construite entre 1506 et 1626 par les architectes Bramante, Michel Ange et le Bernin. Sa superficie? 2, 3 hectares. Sa capacité? 65 000 personnes.

Glissez vous dans la queue.

Vous aurez l’occasion d’admirer les gardes suisses, à l’entrée de l’une des portes. Si immobiles qu’on les prendrait pour des statues. Leur uniforme aurait été dessiné par Michel Ange.

DSCF1890
Ce garde Suisse pourrait presque être pris pour une fresque murale tant il reste immobile. Je me demande d’ailleurs comment ils font.  Savez vous que tout le monde vous racontera que leurs costumes furent dessinés par un certain Michel Ange. C’est complètement faux! Leur costume furent dessiné par un certain Mr Pond, gardien Suisse de son Etat, selon les sources du Vatican au début du siècle dernier. Peut être même l’aïeul d’un ami suivant un cours de chinois avec moi.

 

Sortie de l’hôtel, compte tenu de la chaleur, j’avais mis une robe sans manches.

DSCF1990

L’obstacle, c’est de passer le « screening » des Cerbères, un peu avant l’entrée. Ce sont eux qui vous donneront le feu vert à l’entrée. Ou rouge!

Damned! la vision à rayon X Y et Z des gardes me colla un feu rouge. Il a fallut faire marche arrière.

Je  me suis donc déguisée en « Souvenir de Rome » comme l’indiquait le bout du tissu me servant de toge.

Saint-Pierre? La basilique est la plus grande au monde.

Elle est particulièrement imposante. On s’y sent tout petit.

DSCF1968
145 m de haut, 40 m de large…Le pape y apparaît au balcon à Pâques, entre autres.

DSCF1962

Cinq  portes.dans le « narthex » le porche précédant l’entrée. L’une d’entre elles est réservée au pape exclusivement.

Tout y est démesuré.

DSCF1949

Première vision de l’intérieur de la basilique de Saint-Pierre de Rome. La foule que vous auriez pu voir à l’extérieur, se perd dans cette immensité.

DSCF1942
C’est le baldaquin conçu par l’artiste le Bernin. De 29 m de haut, il surplombe la sépulture de Saint-Pierre et (normalement) le trône papal.
DSCF1954
Coupole de Michel Ange.

 

Du marbre, rien que du marbre. Tout est étudié pour que le visiteur soit impressionné.

Nous sommes des lilliputiens.

Un art baroque, des mosaïques. Vous pourrez admirer la Piéta de Michel Ange, les monuments funéraires des papes successifs, une statue de Saint-Pierre tenant les clés du royaume des cieux.

Le dôme de la basilique.

Si vous avez de bons mollets, vous pourrez grimper à son sommet. Votre varappe sera récompensée par cette vue:

place-saint-pierre-rome-1 (1)
pour bénéficier de cette vue, prise du haut du dôme, voici la recette: Vous aurez besoin, comme ingrédients, de mollets plein de bonne volonté, résistants à l’effort, une imperméabilité totale à la claustrophobie et à l’agoraphobie et tout ira bien. Lancé dans votre escalade, allez jusqu’au bout. Le flux vous poussera vers le sommet sans espoir de demi tour au milieu.

Voilà.  La visite de la basilique Saint-Pierre de Rome peut vous paraître grandiose, ou tout simplement trop exubérante dans son étalage. C’est selon le gout de chacun.

Mais c’est le « saint des saints » dans le monde catholique. Il faut l’avoir vue.

Les musées du Vatican et la chapelle Sixtine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s