Des addax à Genève

Imaginons que les rives du Léman  laissent place aux savanes d’Afrique, aux jungles amazoniennes, ou aux fonds marins du Pacifique sud.

Le Museum d’histoire naturelle

Rendez vous au muséum d’histoire naturelle de Genève!

Une famille gnou sera  peut etre moins en forme qu’au cœur de l’Afrique orientale, mais vous la verrez de près. En outre, elle ne fuira pas à la vitesse de l’éclair en vous voyant.

Voici quelques bonnes raisons de vous y rendre:

  1. Vous avez envie de partir  autour du monde en exploration.
  2. Vous avez des bouts de choux.
  3. Vous avez envie de vous évader.
  4. Vous avez envie d’apprendre plus sur la biodiversité dans le monde.
  5. Il pleut.
  6. En hiver,  il fait un temps blanc en montagne. Le ski est moins attractif.

Il y aura donc des animaux plus exotiques  que les habituelles vaches à taches  grasses à souhait. On rencontre ces dernières en train de tondre le gazon local- presque- à tous les coins de route.

Certes, les animaux que l’on  voit dans ce musée ne sont pas en train de courir à 90km/h dans la savane, ni  de nager dans les eaux du Pacifique. Ils ne se balancent pas  davantage liane en liane dans la jungle,  ni ne pourfendent-ils le ciel de leur envol.  Ici, ils sont immortels!

Ce musée  a pour thème la zoologie, l’archéozoologie (vous verrez donc d’impressionnants squelettes d’ancêtres d’oiseaux figés  en vol au dessous de vous). On y traite également de la géoscience.

Les divers étages présentent  la faune régionale, les animaux du monde, enfin les sciences de la Terre et  l’histoire de l’homme. Des expositions y ont lieu régulièrement. Ce musée organise aussi des activités, jeux et contes pour enfants. Vous pourrez assister à des conférences y ayant lieu régulièrement.

Un petit dépaysement ne fait jamais de mal!

Au premier étage, partez vous balader à la découverte  des animaux vivant dans la savane. Le site met bien en valeur chacun des animaux  évoluant dans son milieu naturel.

DSC09773

Vous pourrez également  observer la faune du grand nord, des espèces contemporaines ou déjà disparues,  ou encore toutes sortes d’oiseaux tropicaux.

DSC09776

Les Aras, que l’on voit ici, sont admirables au Brésil et dans le reste de l’Amérique du Sud. Ils rivalisent de couleurs magnifiques et enchantent le regard comme les oreilles.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s