Italie: Une nouvelle idée d’exploration

P1160360

On part à l’assaut de ce piton rocheux, cette fois, pas à cheval mais en voiture, en zig zagant vers cette route qui nous emmène vers le ciel.

Même si on est toujours sur la terre italienne,  on a quand même le sentiment d’arriver dans un autre pays, aussi microscopique qu’il soit. Peut-être est ce le fait de passer une frontière, ou quelque chose de différent, dans l’atmosphère?

Ou alors nous, tout simplement, qui mettons tous nos sens en éveil, parce que, qui dit passer une frontière dit découvrir une nouvelle terre.

Mais sur quoi est basée l’économie de San Marino?

Vous l’aurez deviné: de tourisme, principalement. Mais pas seulement.  L’Etat publie des timbres, très réputés dans le monde philatélique. Il produit aussi des céréales, du coton, de la céramique, du chocolat, et du vin, le Moscato, très apprécié.

Vous n’aurez pas besoin de changer vos sesterces, San Marino accepte les euros. L’Etat frappait pourtant sa propre monnaie jusqu’au début du siècle dernier.

Explorations

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s