Vietnam: Hué, la cité des empereurs

hDSC09106

Hué est une ville à deux vitesses.  Elle incarne une page d’histoire tout en étant une ville moderne. Celle-ci ne dort jamais, ralentit un peu au creux de la nuit, pour reprendre sa course avant l’aube. Il faut suivre!

Hué vit la naissance du Viet Nam contemporain au début du 19ès. Elle abrita longtemps la résidence des empereurs. Aujourd’hui, cette ancienne cité impériale vit à son rythme, à travers le regard de ses visiteurs, et conserve des vestiges splendides témoignant de son faste d’antan.

Une ville bouillonnante

Posez vous un moment sur un mini-tabouret dans une gargote au bord du trottoir pour siroter un jus de coco verte… ou goutez un plat local. En ce qui me concerne, j’essaie toujours des nouveaux plats à priori très appétissants (selon le descriptif ou la photo qui va avec). Le problème, c’est que ce n’est pas toujours une bonne idée.

La bouche en feu,  mon estomac s’en mêle et lance un avertissement très clair: « Arrête immédiatement! Sinon… »

Pourtant la cuisine vietnamienne est bonne et peu épicée, mais zut il a fallu que je morde dans un piment, en mangeant, sans faire attention, lancée dans un blabla… Une cohorte de pompiers ne suffisant pas à l’éteindre, si cela vous arrive, plongez dans un baril de riz pour estomper le feu!

Si tout va bien, et même si tout ne va pas bien, regardez-donc le spectacle autour de vous! On pourrait l’observer plusieurs heures. C’est le meilleur moyen de prendre le pouls d’une ville. Un voyage, et son souvenir, se construisent grâce à tous ces instants, vécus sur le terrain. Par exemple, on fait une rencontre insolite, on se souvient d’une lumière, d’un sourire, d’une expérience prévue ou non, d’un visage, d’un spectacle, d’un instant attrapé au vol. In fine, c’est ce qui marque, n’est il pas?

 

DSC09334

D’abord la route. Encore et toujours ces fameux scooters. Ce sont les destriers des temps modernes. Leurs cavaliers, les familles qui s’installent en selle. A l’avant, entre les bras du père ou de la mère de famille, est assis le plus petit. Les plus ou moins grands, assis à l’arrière. Oooops, se dit- on pourvu qu’ils restent en selle! Faites un tour au marché. Vous pouvez deviner, en observant la variété des produits, la richesse de la cuisine!

 

DSC09339

Le chargement des mobylettes et autres véhicules s’avère parfois tout à fait incongru… parfois, le passager porte vaillamment sous le bras une grande plaque de verre… reoops se dit-on, que les dieux les protègent d’une chute éventuelle… Tout se déplace à dos de mobylettes, rien n’est intransportable: meubles, cadres, que sais- je tout, absolument tout! Ils n’ont pas le choix, alors tout se déplace.

DSC09331

La cité impériale

DSC09065

Des murailles longées de douves gardent la « cité interdite »; Elle fut érigée au début du 19 ès siècle par l’empereur Gia Long (1802-1819, fondateur du Viet Nam. Il avait unifié, pour la première fois, les territoires du nord, du centre et du sud du pays. L’empereur bâtit sa capitale au nord de la rivière des parfums. Hué fut donc choisie comme capitale impériale. Sous l’occupation française, si elle resta la capitale officielle du pays, elle abrita un gouvernement de pacotille, sans pouvoir effectif. La ville perdit définitivement sa prépondérance en 1954.

La citadelle est cernée de plusieurs enceintes et tours. Aujourd’hui, les Vietnamiens font leur jogging autour des  murs. Sur 6 km2, il y a  de quoi faire, sans se faire renverser. Les jeunes mariés y viennent également poser pour des photos immortalisant leur union. C’est seulement en franchissant la première enceinte que, sur le pont, on dispute encore sa place avec n’importe quel engin motorisé. Ensuite, on franchit les murailles de la cité interdite!

Ces murailles semblent arrêter cet urbanisme débridé pour préserver l’histoire.

DSC09179

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s