C’est unique en Provence…

On pénètre à l’intérieur d’une paroi rocheuse, dans un grand espace aux formes géométriques. Doté d’une superficie de  7000 mètres carrés, l’ensemble est imposant.

Une « cathédrale » effectivement, creusée autrefois par la main de l’homme au sein de la pierre. On marche le long d’allées, surplombées de hauts plafonds. Au fond d’un hall immense, une sorte de « terrasse » permet d’avoir une perspective encore plus impressionnante.

Un  peu de frais

Le cadre est grandiose. Si vous venez en été, ce sera un ilot de de fraicheur. Il faudra prendre un pull, quand, à l’extérieur,  le soleil provençal chauffe à blanc la surface de la terre.

Lumière, Ombre, et à nouveau lumières.

On arrive dans la pénombre. Elle  constitue un sacré contraste avec la vivacité de la lumière, dehors. Presque un autre monde.

Des visions magiques et grandioses

Vous serez subjugués par ce spectacle, exceptionnel.

Des images  de  tableaux célèbres sont projetés en trois dimensions,  sur  des murs hauts de  14 m et des colonnes de 9 m.

20170311_172434

Vous n’aurez pas forcément besoin de vous déplacer pour observer les tableaux,  figés sur des murs.

Dans un musée classique – surtout lors d’expositions temporaires-  en période d’affluence, le sport national consiste souvent à écrabouiller les pieds du voisin. L’objectif étant  de prendre sa place pour mieux admirer l’œuvre.

Point de ca ici.

Ce seront les tableaux qui apparaitront devant vous. Ou plutôt, ils s’imposeront à vous, dans toute leur splendeur. Ils se déclinent immenses, sur chaque mur,  presque à l’infini.

Bienvenue dans le royaume des Lilliputiens!  Leur projection s’étire  sur des parois de 14 m!  Ici, les tableaux revivent! ce sont eux qui mènent la danse.

20170311_171558

Jérôme Boch: La tentation de Saint Antoine

Leur image, projettés sur des parois immenses, vous envelopperont, vous envouteront, vous fascineront. Des chefs d’œuvres qui prennent vie, comme si leur auteur venait tout juste de poser leur pinceau sur leur palette de peinture, comme si les couleurs étaient encore toute fraiches.

Comme si les sujets et les modèles des artistes abandonnaient leur posture pour vaquer à nouveau à leurs occupations.

Comme si vous memes vous remontiez le temps, comme si vous pénétriez dans le paysage décrit, rencontriez les personnages peints, deveniez vous mêmes acteurs à l’intérieur même du tableau.

20170311_173602

C’est encore plus facile d’imaginer cette remontée du temps quand l’oeuvre a désormais  neuf mètres de haut. Vous observez les détails que vous n’auriez peut être pas remarqué dans votre course dans un musée –  ou pressé  de vous extirper d’une foule de visiteurs.

Le visiteur voisin?  Vous ne l’avez même pas remarqué, déjà oublié.  Ce n’est plus qu’une silhouette, une ombre noire qui se détache de temps à autre, au milieu des couleurs. Il semble faire partie intégrante du spectacle. C’est une forme presque abstraite. Elle ne gêne en rien dans ce spectacle.

« L’autre » n’est plus qu’ un fantôme. Vous êtes rentrés dans une autre dimension.

20170311_172012

Vous serez hypnotisé, tout simplement, par ces chefs-d’œuvre devenu vivants. Ils sont partout. Sur les parois de droite, de gauche, devant vous, derrière vous, sous vos pieds.

Citez moi un seul musée ou un tableau apparaît en même temps dans toutes les directions et même sous votre corps? Ou l’œuvre parait ne s’offrir qu’à vous et en même temps à tout le monde sans obstruer la perspective de personne?

20170311_171814

Jérôme Boch: Le jardin des délices

La musique accompagnant l’apparition des tableaiux vous emmènera en voyage.  Elle vous fera pénétrer dans ce nouvel univers artistique, vivre le monde et l’histoire dépeinte par les œuvres.  Cette année, Mozart, Vivaldi et … Led Zeppelin les accompagne, en harmonie.

20170311_173335

 

Chaque année, on y choisit de nouveaux artistes. L’année dernière, Marc Chagall était à l’honneur.

Ces liens ci-dessous vous feront vivre en direct le spectacle. Ca vous donnera envie, à mon avis, de faire le voyage.

http://carrieres-lumieres.com/fr/bosch-brueghel-arcimboldo

 

 Les Baux de Provence

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s