Une semaine en Sicile

On dit qu’un Français est un Italien de mauvaise humeur.

Alors, imaginez un Italien de bonne humeur!

Rien que pour la terre, rien que pour ses hommes, l’Italie, et la Sicile par dessus tout, valent le voyage.

Mes amis Italiens expatries comme moi à Hong Kong avaient réussi à dérider un gardien d’immeuble  hong-kongais. Une vraie prouesse.

Pour vous donner une idée, ça équivaut à pousser un pilier en béton armé à se plier en quatre de rire.

Croyez moi, c’est un argument pour sauter tout de suite dans le  premier vol pour l’Italie.

Pourquoi la Sicile?

 

Parce que toute l’ile vaut le voyage!

Impressions…

P1010037

 

 

Vous voyagerez toujours au cœur de paysages magnifiques, riches en couleurs. C’est d’abord le bleu saphir de la mer. Ses eaux deviennent turquoise quand on s’en approche. En explorant l’île, on ne la quitte jamais vraiment. C’est notre compagne de voyage.

La Sicile, c’est cette terre jaune d’or, ocre ou aux dégradés de vert, rehaussée du rouge des Bougainvilliers. Vous explorerez des villages accrochés comme des nids d’aigle sur les parois des montagnes. Vous visiterez des forteresses suspendues, entre ciel et mer, et des amphithéâtres plus près de l’Olympe que de la Terre.

Vous déambulerez à l’ombre de maisons, d’églises somptueuses, aux tons crème, couleur de lumière, ou encore aux tons pastel, ocre, rouge carmin, jaune encore.

Vous vous arrêterez sur ces places où l’on a envie de rester quelques heures, quelques jours. Vous vous mettrez peut être au rythme des Siciliens. Vous y écouterez battre le cœur de la cité.

Mémoires

Au cœur de « Mare Nostrum » « notre mer » pour les Romains, la Sicile fut sujette à toutes les influences des civilisations s’y succédant. C’était un vrai meeting point. Tout le monde a débarqué: les Grecs, les Romains, les Normands, les Vandales, les Arabes, les Allemands et les Espagnols.

Leur passage a laissé des vestiges exceptionnels.

Un ami Sicilien m’avait dit que son île abritait les temples les mieux préservés du monde antique. Effectivement: d’autres sites archéologiques, ailleurs, ne regroupent souvent que des ruines, composées de quelques colonnes doriques se « battant en duel ».  Les dernières encore debout.

Les temples ici sont presque complets. En dehors de la Lybie, je n’en ai pas vus en aussi bon état.

Mais il y a bien d’autres merveilles que vous pourrez découvrir.

 Atmosphères…

 

P1010031

Posez vos valises. Les plages de sable presque blanc aux eaux turquoise vous attendent.  Vous vous y oublierez, bercés par le chant de la méditerranée.

Il y a ces soirs uniques au monde méditerranéen, quand la chaleur frappe moins, que la terre se réveille, et que l’homme revit enfin. Quand la Sicile brulée par le soleil démarre sa deuxième journée, celle du soir et de la nuit, quand la chaleur maitresse laisse place à la sensualité des soirs sans fins.

La Sicile est si loin du nord italien, si loin du Piémont.

Et quand on la quitte, en se jurant d’y revenir, on emporte avec nous un morceau de l’âme sicilienne. On conserve le souvenir de ces rencontres, de ces lumières qui rendent ce voyage inoubliable.

Idées d’itinéraire pour une (grosse) semaine

Tout vaut le voyage!

sicilias

 

 Démarrez votre visite par

  •  Le temple de Ségesta
  • la ville portuaire de Trapani
  • Entre ciel et mer: la cité médiévale d’Erice
  • Les temples de Selinunte et d’Agrigente
  • Les somptueuses mosaïques de la Villa romaine Imperiale del Casale
  • La ville de Syracuse
  •  Taormina et son amphithéâtre romain en face de l’Etna
  •  Les mosaïques exceptionnelles du Duomo, la cathédrale Santa Maria la nueva Monreale
  • Palerme
  • Je vais diviser notre exploration de la Sicile en deux articles. Sinon, le texte serait aussi long que le trajet de Suisse à cette île!

Conseils pratiques

Louez une voiture à l’aéroport. En termes de logistique, c’est nettement plus simple.

Si vous le pouvez, optez pour un séjour au printemps, entre Mai et Juin, ou Septembre et Octobre.  Il y a nettement moins de monde et le soleil tape un peu moins fort.

« Ce climat qui nous inflige six mois de fièvre à quarante degrés… disait le prince Salina dans le film « Le Guépard » de Visconti.

Tenez vous le pour dit! Même sans crinoline, ne vous séparez pas de votre chapeau, lunettes et crèmes solaires.

Avant votre départ, voyez ou revoyez ce chef d’œuvre du cinéma, ca vous mettra dans le bain.

Vous  risquez de  griller comme une côtelette sur les sites archéologiques, (sans exagérer). Ceux ci sont dénués d’ombre.

Suivez cet emploi du temps: levez vous tôt, visitez, faites la sieste, et reprenez vos explorations en fin de journée. Les lumières seront encore plus belles.

Si vous avez une piscine portative, tant mieux. Dans le cas contraire, emportez toujours de l’eau.

La Sicile dispose de charmantes pensions au label « Agriturismo ». Descendez y!

Vous y  apprécierez l’hospitalité sicilienne. Si ces établissements ne disposent pas de restaurants, le soir, vous pourrez explorer et diner à proximité dans des villages hors sentiers battus.

On the road

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s