Samarcande sur la route de la Soie: une capitale de légende

C’est ici qu’Ulugh Beg, passioné d’astronomie, rassembla les meilleurs spécialistes des sciences profanes ou islamiques. Il était un excellent mathématicien et enseignait en personne l’astronomie. Une centaine d’étudiants y étudiaient également la philosophie et la théologie. Tamerlan, son aïeul, aussi surprenant que cela soit, n’était pas qu’un sanguinaire. Il protégea aussi les sciences lors de son règne.

 

DSCF1215
Cellules pour étudiants

 

La Mosquée de Bibi Kanoum

DSCF0545

Grandiose, certes, vous en aurez le sentiment en franchissant la porte.

DSCF0551
L’arche de la mosquée s’élevait à 18 m et était flanquée de minarets de 50 m de haut

 

Savez vous pourquoi  les femmes sont obligées de se voiler?  La légende raconte que l’architecte chargé de construire cette mosquée tomba formidablement amoureux de la « première épouse » de Tamerlan (Bibi Kanoum ou Bibi-Khanym).

Elle avait voulu faire une surprise à son mari, parti très loin conquérir, et donc détruire et trucider les habitants d’une ville lointaine. La mosquée devait être prête à son retour.

L’architecte l’obligea à lui accorder un baiser faute de quoi il arrêtait définitivement les travaux. Elle fut bien obligée de le lui donner, laissant une marque indélébile sur la joue de son prétendant. A son retour, furieux, Tamerlan aurait fait mettre à mort les deux fautifs. En outre, il décréta que les femmes auraient désormais la tete couverte pour échapper à la convoitise des hommes. Merci!

DSCF0553

La réalité est moins romanesque.  On raconte que la première épouse de Tamerlan était bien trop agée pour séduire qui que ce soit. Ce serait elle qui aurait commandité l’œuvre.

DSCF0558

 

 

DSCF0570
Au centre de la  cour intérieure, on a installé sur ce bloc de marbre, on a installé le Coran d’Osman,  daté du VII ième siècle. Les femmes stériles devaient ramper en dessous pour espérer avoir des enfants. Question: les époux étaient-ils toujours fertiles?

DSCF0574

Tamerlan voulait cette mosquée être  si belle qu’elle dépasserait ce qu’il y avait de plus  beau et de plus grand dans le monde musulman.

La mosquée devait être le joyeux de toutes les œuvres architecturales de Tamerlan. Il avait de quoi faire quelque chose de beau. En 1398 ses armées avaient mis à sac Delhi, il avait un beau butin sous le bras.

Grandiose certes, elle devait l’être. Mais les fidèles se rendirent vite compte qu’ils devaient se protéger à l’aide de parapluies en béton armé. En effet, à peine terminée, certains d’entre eux recevaient des briques sur la tête. Sans doute la construction fut trop hâtive ou inadéquate.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s