A la recherche des temples perdus…

Il y a peut être des temples perdus dans la campagne taïwanaise, mais en attendant….

Voici mon article  no. 100!!!

Vous êtes les bienvenus pour lire les 99 autres, tout aussi passionnants, ils vous emmèneront au bout du monde, passionnant aussi.

(Comme vous le constatez, ceci est un accès de cocorico, mais de tant à autre, ça fait du bien.)

Revenons à nos moutons.

Donc, certains de ces édifices  -fortunés ou non- se cachent à Meinong. Ce village se cache aussi dans les environs de Kaoshiung, au sud de Taiwan.

C’est un de mes endroits préférés.

Ce sont des paysages de rizières, cernés de montagnes qui ondulent comme des vagues figées.

On va essayer de trouver des temples…

Ici, vous vous plongerez dans la campagne taiwanaise, loin de l’agitation urbaine. Le temps semble ralentir.

À une heure de bus  de Kaoshiung, on se ballade le long des rizières, sur les berges d’un lac, en route pour explorer un temple perdu au milieu de nulle part.

Ensuite, on se pose, le temps de siroter un thé, ou dans une boutique pour admirer les ombrelles, spécialité de Meinong. Un moment presque entre parenthèses, donc à ne pas rater.

Allez sans but, de toute façon les cartes locales relèvent plus d’une œuvre artistique qu’autre chose. Elles sont jolies à regarder et dessinent de beaux huit stylisés. Elles peuvent aussi évoquer un grand plat de spaghettis, c’est selon.

Leur concepteur à oublié l’essentiel: l’aspect utilitaire de la cartographie. 

Ceci écrit, le village n’est pas grand, les environs non plus. Les lieux ne s’assimilent pas au labyrinthe version « Jason et la toison d’or » quand ce dernier doit se débrouiller dans celui du minotaure.

On a souvent tournicoté en rond et en carré, regardé le plan à l’envers, mais on a fini par s’y retrouver!

Une bonne âme vous remettra toujours dans le droit chemin.

taiwan-carte-756x1024

À explorer à Meinong

Tous à vélo!

  •  La campagne, la campagne, et toujours la campagne, à vélo et toute la journée, s’il vous plaît!.
  • Une telle promenade constitue un moment de pur bonheur.
  • Ici, rien d’exceptionnel. C’est juste une atmosphère.
  • Un temple perdu au pied de la montagne, un autel dédié au dieu de la Terre,  des maisons traditionnelles Hakkas, cernées de jardins plantés de manguiers, un lac, des hérons, des cocotiers qui se lancent vers  le ciel…

C’est un de ces endroits où on se sent tout de suite en harmonie avec le milieu.

Première chose à faire à votre arrivée…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s