A la recherche des temples perdus…

Mais où sont-ils donc?

Ces temples?

Après cette visite très instructive, nous enfourchâmes nos destriers roulant pour partir à la chasse de ces derniers.

Ils sont bien cachés, visiblement.

Sur la montagne, des feux brulaient, sans discontinuer. Etait-ce un incendie, la  pratique de la culture sur brulis, ou un feu allumé pour bruler je ne sais quoi? Ça ne gênait personne en attendant.

Pour être perdus, les temples étaient perdus, plus que nous, d’ailleurs. Mais à force d’explorer les quatre points cardinaux, de longer les canaux, les manguiers, et suivre les cocotiers, nous en avons trouvé un.

Guangshan temple

P1000201

Nous avions deux points communs avec ce temple. Il était perdu, nous aussi. Il était écrasé par le soleil, nous aussi.

Edifié en 1918, il ne manque pas d’allure. Vous serez peut-être accueilli par les gardiens du site. Ils vous montreront les salles les plus anciennes, bâties il y a 100 ans, sur plusieurs niveaux.

Quand il fait chaud, le temps et les hommes semblent s’arrêter, pour un moment du moins.

C’est le cas à Meinong.

 

IMG_5659
Vue de la salle la plus haute du temple, sur la toiture de la salle principale.

 

Comme partout en voyage à Taiwan, si vous êtes hors sentiers battus, pratiquer le chinois pour communiquer avec les habitants et maintenir votre cap, ca ouvre bien des portes. On ne voit pas le pays de la même façon.

IMG_5660

Le temple est adossé à la montagne.

C’est excellent pour le « Feng Shui » la géomancie. Toutes les bonnes énergies descendent de la montagne pour les apporter aux édifices placés en contrebas.

Nous avons eu le temps de faire quelques petits détours, de traverser quelques cours des maisons Hakkas pour demander à leur propriétaire le chemin de…

L’autel du dieu de la Terre.

Nous l’avons trouvé!

P1000202

P1000203

Celui-ci a été érigé sous la dynastie Qing (la dernière en date avant la révolution de 1911).

Il évoque une sépulture chinois. Les monuments plus récents dédiés à ce dieu prennent la forme courante d’un temple.

 Lors de votre ballade, vous verrez aussi les « Jingzi Ting ». Ce sont des pavillons « d’écriture de respects ». Tout papier comportant de l’écriture était brûle par les Hakkas. On la justifiait par leur culte de l’éducation. Ils brûlaient les papiers en raison de leur caractère céleste tout comme celui des caractères.

Votre exploration sera couronnée par cette vision toujours magique, du soleil couchant se reflétant sur les canaux et des rizières entre les cocotiers.

IMG_5664

Comme vous pouvez le voir, on a trouvé un temple et un autel.

Ce n’est pas mal, non? Les autres ont continué à être perdus, telle était leur volonté.

Qui cherche…


 

 

P1000113

trouve

P1000238

Concernant les temples,

Il faut se rendre à Tainan, l’ancienne capitale de Taiwan. Il ne se cachent pas du tout, ceux-là.

Ils valent le voyage.

 

Couacs dans la logistique et splendeurs sont au rendez-vous dans mon prochain article.

To be followed.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s