Lukang à Taiwan ou les joies pleines d’inepties du voyage.

La maison Ding

P1000315

On change de décor et on continue de remonter le temps. Cette maison est unique.

Datée du 19 ième siècle, elle appartenait à un riche marchand d’origine arabe. Il réussit les examens impériaux et devint ainsi fonctionnaire impérial. Vous visiterez la maison d’un mandarin.

Promenez vous dans les pièces et les petites cours intérieures. La richesse du décor vous donnera une idée de l’opulence de la famille. La visite vous permettra d’imaginer la vie quotidienne  au sein d’une famille bourgeoise.

P1000314

P1000319

Vous devez absolument continuer votre exploration avec une visite  du

Lukang Folk Art Museum

Taiwan maison ding2

Il est abrité dans cette somptueuse demeure datée du dix-neuvième siècle. Celle-ci appartenait aussi à de riches marchands.

Le musée est tout simplement passionnant. Il incarne une véritable remontée dans le temps. Il conserve des objets montrant chaque aspect de la vie quotidienne.  On en revient encore, entre autres, aux pieds bandés. Notre professeure nous a confié que sa grand-mère avait subi cette torture.

Il fallait avoir un esprit sacrément tordu pour imaginer d’infliger une telle souffrance aux petites filles et femmes.  On commençait à bander les pieds très tôt.

Quel contraste entre ces petits chaussons brodés avec délicatesse et l’horreur de ces pieds minuscules monstrueusement déformés…

Comme le faisait  remarquer notre professeure, quelle belle invention pour enfermer l’épouse chez elle!

C’était déjà difficile de marcher avec ces pieds complètement déformés, mais imaginez quand les femmes prenaient du poids? C’était impossible.

Comme elles devaient très peu se mouvoir elles devaient forcément grossir.  Et le cercle est bouclé.

Seules les membres des familles de haut rang avaient droit à cette pratique.

Mais le clou de la visite est tout de meme le contrat de vente de l’épouse, élaboré par les deux familles avant les noces.

P1000321

IMG_5905

Outre ces objets très instructifs, le musée conserve des objets et pièces permettant de concrétiser chaque aspect de la vie.

Vous visiterez, entre autres, une herboristerie  et  une pharmacie grandeur nature. Vous pourrez visiter les appartements privés de cette famille de marchands, propriétaire des lieux.

Chaque pièce abrite des objets fascinants, comme les tenues traditionnelles,les amulettes, les bijoux, les instruments agraires…

P1000322

En train de converser du statut de la femme et du bien fondé des talons aiguilles.

Compte tenu du thème, on pourrait y être encore.

Profitez ensuite de la maison de thé! L’endroit, est (encore une fois!)absolument délirant.

Bref, vous l’aurez compris, Lukang mérite largement d’y faire une étape, pour imaginer un peu Taiwan autrefois.

Vous pourrez voir et ou revoir le ou  films de Zhang Yimou, « Raise the red lantern » (Adieu ma concubine) etc pour continuer votre remontée dans le temps…

 

Taiwantrain

En route pour de nouvelles aventures!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s