Une journée à Macao

« Enfer du jeu, royaume de l’opium, paradis de la débauche » ainsi fut décrite Macao par l’écrivain Joseph Kessel, en 1957… En est il de même aujourd’hui?

Pour vous faire une idée, allez donc y passer une journée pour en avoir le cœur net. Macao… L’enfer du jeu, un rendez vous entre l’Occident et la Chine, ou  l’un  des derniers témoins de l’ancien empire colonial portugais en Asie?  Les trois à la fois.

Si vous êtes de passage à Hong Kong, ou dans le sud chinois du coté de Shenzhen ou Zhuhai, embarquez donc dans l’un de  ces surprenants aéroglisseurs montant sur pattes dès qu’ils sont en vitesse de croisière.

En une heure de navigation, vous découvrirez un nouveau monde. Ce territoire, quoique pris dans un maelstrom de modernité,  conserve sa culture macanaise. Celle-ci, unique,  consiste  en un  mélange fascinant de traditions chinoises, malaises, portugaises et espagnoles.

Macao, dotée de ses casinos gargantuesques,  incarne une transplantation de Las Vegas version asiatique. Oui, « l’enfer du jeu « existe encore.  Ce confetti posé sur la mer de Chine méridionale ne demande qu’une journée de visite. Il vaut  un détour.

Pourquoi Macao???

Trois visages

P1000068

Plafond du casino « The Venetian »

« Le Las Vegas de l’Extrême Orient »

  •  Allez vous perdre dans les salles ultra clinquantes des casinos, copies fidèles de leurs sœurs californiennes. Que ce soit pour vous y livrer à des parties endiablées de poker, black jack, roulette ou non, visitez au moins l’un d’entre eux. Ces établissements ont développé des trésors de créativité à tous les niveaux. L’objectif? prendre dans leurs filets le joueur potentiel ou avéré.

Ensuite, devenu milliardaire ou allégé de vos sesterces, vous pourrez partir sur les traces des premiers conquérants portugais de ce territoire lové à l’embouchure de la rivière des perles, à 60 km de Hong Kong.

Au Portugal

Vous remonterez le temps en visitant ces superbes maisons coloniales et églises baroques couleur jaune canari, rose pastel et vert d’eau. Vous oublierez même cette Asie trépidante, installé dans un restaurant aux couleurs du Portugal, qui vous ramènera en Europe dès que vous aurez franchi son seuil. Certains quartiers vous donneront une idée du mode de vie des colons portugais, il y a bien longtemps de cela.

P1000176

 

 Un morceau de Chine

Bien sur, vous verrez la ville moderne à l’image des villes de Chine contemporaine. Mais aussi ce qui fait son charme: ses temples, ses petits jardins, ses maisons anciennes.

 Louc Lim Ieoc Gardens

P1000086

Un tel mélange de futur et de passé et de présent est assez unique en son genre

 Carnet de route

Au départ de Shuntak Center (coté Hong Kong) ou de l’embarcadère du China  Hong Kong Ferry Terminal coté Kowloon, vous n’êtes qu’à une heure de traversée vers Macau. De Shuntak, les bateaux partent tous les quart d’heure.

Conseils de voyage

Afin d’éviter une étude sociologique des masses de touristes chinois, puis de sombrer dans un tourbillon humain:

  • Privilégiez une visite en semaine, le nombre de visiteurs est moindre. (Ils peuvent arriver par plusieurs milliers le week end).En outre le tarif des hôtels est plus élevé en fin de semaine. Dans tous les cas, réservez.
  •  A éviter absolument:

  1. Une visite  lors de la semaine fériée autour du 1 octobre (avènement de la République de Chine Populaire »)
  2. Lors du premier de l’an chinois,
  3. Pendant la Golden week, le 1 mai.

Macao se divise en trois:

  • La péninsule,
  • L’ile de Taipai
  • L’ile de Coloane. Ces deux dernières reliées ensemble par une réclamation, Cotai, rassemblent la plupart des casinos et hôtels de luxe.

En une journée, ne manquez pas:

  1. Le centre historique: Largo Senado, les alentours, l’église Sao Paolo.
  2. Musée de Macao
  3. Temple de A Ma et le musée maritime
  4. Les casinos. Si vous ne devez en voir qu’un, ce serait « The Venetian »
  5. Taipa House Museum
  6. L’ile de Coloane

Reposez vous ensuite en sirotant un petit rafraichissement à l’ombre,  sur la terrasse de la forteresse de la Puxada de Sao Tiago.

Pour ceux qui n’ont vraiment pas le temps

  • Visitez le centre historique
  • Le casino Venetian
  • Un déjeuner dans un restaurant typique (par ex suivi d’un tour sur l’ile de Coloane
  • Si vous aimez prendre de la hauteur, pourquoi ne pas admirer la vue depuis la tour de Macao (338m).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s