Tribulations en voyage, version féminine

Inde

Selon moi, ça ne doit pas être facile pour une femme occidentale d’y voyager seule. Une excellente amie indienne, originaire de Bangalore me le déconseillait.

Celle-ci me racontait que, il y  a quelques années, elle pouvait se balader en jean tee shirt sans susciter de regards déplacés.

Plus maintenant! On connait la  facon dont les femmes et les filles  peuvent être  traitées.

Un soir, dans un hôtel, un  Indien demanda si il pouvait parler avec nous, mon époux et moi, avec la tête fautive d’un écolier qui fait une énorme bêtise.(?)

Au cours de la conversation, alors que les moustiques commençaient leurs banquets sur nos peaux fragiles de blancs, nous nous retrouvâmes en rupture de stock de produit anti moustique. Mon mari partit en acheter, me laissant avec ce  désagréable sentiment qu’il n’ autait pas du me laisser seule.

A peine eut il tourné les talons,  que notre interlocuteur – chef de la police locale, donc pensant avoir tous les pouvoir- m’invita à prendre un café dans sa chambre en y arguant qu’en plus, il y avait la télévision!

Chouette! Si je n’avais déjà été assise, j’en serais tombée sur les fesses. « Mais non » lui dis je! Il s’était déjà levé « Mais si, viens »! disait il!

Mais non! répondis je!  Au bout d un  moment de cette conversation ubuesque version match de Ping-pong, mon mari revint.  L’autre disparut plus vite que son ombre, on ne le revir nulle part, jamais.

A Delhi, dans un musée, un type planta ses yeux dans les miens. « Mais que me veut il??? pensais je???  et je replantais mon regard version laser en réponse. Comme il était de plus en plus dans un état d excitation notoire, je compris vite qu il fallait faire exactement le contraire de ce que je faisais.

Ne jamais soutenir un regard masculin.

Idem, dans un train. Un passager qui avait échangé deux banalités avec nous, avait oublié jusqu’à l existence de mon mari lors de notre conversation. On se serait cru dans un dessin animé de Tex Avery, lorsque le chat voit une souris et ses prunelles lui sortent de la tête.Le bonhomme était sur le point d’exploser.

J’ai retenu pour de bon la leçon.

Vous en conclurez deux choses: la femme occidentale est considérée  par les Indiens comme facile, plus que ca, d’ailleurs…. A bon entendeur, salut.

dscn5250

 Au Pakistan

Le croiriez vous? A Lahore, je trouvais le regard du Pakistanais moins lourd que le regard indien. A Lahore, du moins.  Nous  y avions visité un jour un superbe musée d’histoire.   Nous y étions les seuls étrangers, aussi repérables (mais beaucoup plus rares) qu’un nez sur n’importe quelle figure.

Le conservateur vint donc nous voir,  tout content de nous offrir une visite guidée privée, et nous aussi d’ailleurs. Comme je suis curieuse et que j’ai toujours envie de tout apprendre, je le noyai vite sous un typhon de questions. Il se produisit alors quelque chose de tout à fait surprenant pour une occidentale habituée à pouvoir avoir un dialogue commun avec un homme.

A chacune de mes questions, les mots semblaient décoller vers les nuages, le regard de mon interlocuteur se vider de toute expression. Le regard? perdu vers une ligne d’horizon imaginaire, on se retrouvait dans un film au ralenti, et soudain.. PAF!  son regard atterrissait avec la force d’une bombe H dans les yeux de mon mari. Avec elle venait aussi la réponse.

J’avais la désagréable impression de ne pas exister. Hélas, le Pakistan est un monde d’hommes, quelle outrecuidance c’eut été de me répondre et quel manque de respect envers mon époux!

Un jour, sur le quai d’une gare, une horde de jeunes hommes nous cernèrent pour nous dire bonjour et nous serrer la main. En fait, c’était surtout la mienne qu’ils voulaient serrer. « C’est ma femme! N’y touchez pas! » J’avais l’impression d être un pot de miel et ou  Ava Gardner et Lauren Bacall réincarnées ….

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s