Maldives authentiques (1)

dscn0115

Le gouvernement des Maldives, adepte d’un islam sunnite ayant adopté la charia, a pris bien soin de choisir le type de tourisme toléré.

Les autorités optèrent  donc longtemps pour un tourisme très haut de gamme. On fit construire des hôtels de quatre et cinq étoiles dans des iles réservées à ces resorts.

Ces atolls  sont isolés du reste du pays. Aucun contact avec la population, qui ne serait pas pervertie, donc.  La grosse majorité des iles est interdite aux étrangers.

dscn0098

Comme je vous le disais, le gouvernement pratique un islam radical.

Il existe une face obscure au paradis.

Ce sont  les mesures prises par le gouvernement qui font  bondir le concept même des droits de l’homme. Elles consistent en certains châtiments, inconcevables en occident, de certains « délits », concernant les mineurs, femmes et même les enfants.

On vous demandera, à vous les touristes, comme le rappelle cette affiche, de ne vous baigner que dans les plages pour étrangers. Vous remarquerez que toutes les femmes sont voilées. Les Maldiviennes se baignent entièrement habillées et voilées, et toujours chaperonnées.

Depuis l’ouverture de guest houses et restaurants sur certaines iles, la manne touristique va enfin profiter  à une certaine partie  de la population locale.  Auparavant, les bénéfices revenaient principalement aux grands groupes hôteliers.

En arrivant

A votre arrivée, on vous demandera de laisser à l’écart votre tranche de jambon, votre crucifix, votre bouddha miniature ou vos films peu licites, si par je ne sais quelle lubie vous les auriez amenés ici.

Laissez aussi votre bouteille de champagne ou de bordeaux millésimé. L’alcool est interdit dans le pays.

Le douanier vous demandera d ailleurs si vous en apportez.

A moins que vous ne rouliez ostensiblement devant vous un tonneau empli de rhum, celui-ci  vous laissera passer. Idem pour le crucifix, bouddha ou autres.

N’affichez donc pas  sur une  chemise ouverte,  sur un torse poilu -ou non- un énorme Jésus Christ se balançant au bout d’une chaine. Bref, si vous aviez l’envie de vous vêtir version année 1970, reportez ca à plus tard et ailleurs.

Si vous optez de descendre dans « une ile hôtel » version Four Seasons, Sheraton, Club Med ou autres, n’ayez crainte, l’alcool continuera de couler à flots.

C’est à ce moment la, que, après onze heures de vol, on aimerait bien être pris en charge comme un vulgaire paquet, pour être emmené à la destination finale.  Surtout si il s’agit d’y aller en hydravion et de se lover dans le luxe.

Mais nous avions choisi la version ile publique.

Nous nous sommes adressés au propriétaire d’un bateau privé. Il attendait, un peu en retrait de la horde de personnel à pancarte.  Il nous emmena en  speedboat,en nous rassembla avec d’autres voyageurs, vers Maafushi, notre destination.

Nous enchainâmes nos trajets, donc, en 45mn. Des bateaux publics desservent les autres iles, via Malé, la capitale.

 Maldives Pratique: Budget

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s