Une semaine en Sicile! (bis)

Siracusa

D’abord, on retrouve la mer, puisque la ville s’étire au bord de l’eau.

P1010064

 

La mer. Elle me fait toujours le même effet.  C’est une invitation au voyage, une ouverture sur le monde.

P1010055

 

 

Fondée en vers le VIII ès avant J-C sur la presque ile d’Ortygie, Syracuse est une cité grecque, puis romaine. Elle brilla de tous ses feux – après avoir régulièrement réglé ses comptes – avec  Athènes et Carthage.

Rome aura raison d’elle et Syracuse deviendra une province romaine en 212. Elle continua de rayonner jusqu’en 878, date de la conquête arabe.

Ortygie, (Ortigia).

P1010061

 

Allez déambuler sur l’ile d’Ortygie, reliée à la terre ferme par le Ponte Nuevo. Il prolonge l’artère principale de Syracuse, le Corso Umberto.

Marchez le nez en l’air.   Vous ne raterez rien des palais, des églises, des somptueuses demeures… Chaque rue a son charme.  Admirez les façades des palais aux fenêtres ornées de décorations de pierre, les maisons de couleurs aux balcons  de fer forgé, fleuris, les portes monumentales.

Le sud d’Ortigia se parcourt à pied.

P1010072

 

Syracuse joue avec l’histoire, comme si elle voulait constituer un mille-feuilles d’époques différentes. A travers les édifices, l’histoire s’écoule. Vous longerez des vestiges de temples, puis des édifices reflétant les époques byzantines, médiévales, baroques…

 

Promenez vous sur la Via della Maestranza. C’est la rue la plus ancienne d’Ortygie.

 

 

 

P1010110

L’église fut construite sur les restes d’un temple du V ès dédié à Athéna. Les Byzantins la convertirent en église 9 siècles plus tard. Au XVIII ième siècle, on reconstruisit la façade dans un style baroque.

P1010114

 

P1010099

 

 

  Neapolis

 

zona-archeologica

 

Ce site archéologique, aux portes de la ville, mérite une visite, pour son amphithéâtre, d’où 2500 ans vous contemplent…

Il vaut  la peine aussi pour un coup d’œil aux latomies. Ce sont des carrières d’où on exploitait le calcaire pour la construction des édifices. Elle servirent aussi de prisons.

Le site regroupe les vestiges contemporains de la splendeur de Syracuse, entre le V ième siècle et l’époque romaine.

 Taormina

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s