Dans le Sahara algérien. En route vers…

La vallée du Mzab, est composée de 5 villages fortifiés, les ksours, et de palmeraies. Ghardaïa « la pentapole du désert » étant la ville la plus  importante.

Ben Isguen, El atteuf, Bounoura, enfin Melika sont ses congénères.  Ceux ci furent bâtis entre 1012 et 1348.

Les Mozabites

Nous sommes sur la terre des Mozabites, tribu d’origine berbère, qui bâtirent les villages. Ils sont adeptes de l’école ibadhite, un islam ultra-conservateur.

A l’origine,  ceux-ci s’opposaient au choix du calife par hérédité. A la place, ils préconisaient l’élection de l’homme le plus pieux.

Un code moral très strict régit la société et l’urbanisme. Celle-ci y est très égalitaire. Ici, on ne distingue pas les quartiers des élites  du reste du village. On partage l’eau de manière égale, les terres… Point de signe extérieur de richesses.

Point de femmes dans les rues. Du moins pas de mozabites. A 12 ans, elles portent déjà un haïk blanc.

Si elles sont mariées, vous les croiserez peut être, ombres furtives entièrement recouvertes d’une étoffe blanche. Seul un œil est laissé à découvert. Il faut quand même voir quelque chose…

Photos ML 483

Certaines se tournent vers un mur lorsqu’elles croisent un homme. Jusqu’il y a peu, elles n’avaient pas le droit d’émigrer…

Un champ de vision aussi restreint ne facilite pas la gestion de l’espace. L’une d’entre elles, nous observant à la dérobée, n’a pas vu le mur qui s’annonçait droit devant elle.

Les hommes sont vêtus de blanc.

 

Ghardaïa devint une étape importante pour les caravanes de marchands. La région constitua un grand centre d’échanges commerciaux.

De nos jours, les mozabites sont encore réputés pour leur sens des affaires.

Architecture

 

La configuration  des villages est simple et fonctionnelle. Leur architecture doit permettre l’harmonie de la vie en communauté, et respecter les structures familiales.

Photos ML 465

 

Les villages sont chacun  cernés de murailles. A  la base, s’étire la place du marché. Elle est conçue pour  laisser entrer les chameaux.

Les maisons grimpent en cercles concentriques, le long de rues de plus en plus étroites, jusqu’à la mosquée.

Celle-ci était conçue comme une forteresse, en cas d’invasion éventuelle. Elle était à la fois un arsenal et abritait un silo à grains.

Le minaret faisait office de tour de guet.

 Impressions

2 réflexions sur “Dans le Sahara algérien. En route vers…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s