Dans le Sahara algérien. En route vers…

 Rien que la Terre et les hommes

Photos ML 481

Plus on grimpe vers le haut du village, plus on l’impression d’écouter battre son cœur, d’avoir rendez-vous avec son âme.

Photos ML 564

Les rues sont étroites, sinueuses, pour se protéger de la violence du soleil, garder la fraicheur du matin, couper court à la course folle du vent quand une tempête de sable se déchaine.

On doit aussi respecter le coté privé de chacun.

Ainsi, les portes des maisons ne sont jamais en face l’une de l’autre, afin de respecter l’intimité du voisin.  Les murs séparant les toits des maisons sont hauts, pour la même raison. Les rues sont en zig-zags, pour ne pas offrir de perspectives.

Photos ML 478

Les ruelles débouchent sur des places en forme de mouchoir de poche, autour d’un puit, d’une petite échoppe proposant des fruits éclatants de couleurs.

Photos ML 474

 

Photos ML 476
Des rues étroites pour enjoindre à la fraicheur de ne pas s’échapper trop vite. Au fond, le minaret.

 

En se promenant dans les rues, vous admirerez cette lumière, sans cesse changeante, cette simplicité et en même temps cette beauté.

Photos ML 475

Ceux qui ont bâti ces édifices n’ont pas oublié l’esthétisme.

2 réflexions sur “Dans le Sahara algérien. En route vers…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s