Aux portes de Bornéo en Malaisie: Kota Kinabalu.

C’est la porte de tous les bouts du monde. C’est la porte de Bornéo.

On l’appelait Jesselton autrefois. Maintenant, on l’appelle KK. Ca va plus vite.

 

Pourquoi Bornéo?

Parce que c’est une ile unique, aux paysages d’une beauté à couper le souffle.

Parce que c’est une région de Malaisie extrêmement riche. En termes de diversités ethniques, de biodiversité, de milieux naturels encore presque intouchés.

C’est un coin du monde magique, qui m’a toujours fait rêver. Rien que son nom: Bornéo.

C’est une invitation vers des terres inconnues. Son nom donne envie de rentrer dans la peau du vrai Indiana Jones et d’aller se perdre dans la jungle.

À la recherche du temps pas perdu pour une fois.

Bornéo, comme vous le voyez sur la carte, est une île divisée entre trois pays, la Malaisie, le sultanat de Brunei et l’Indonésie.

Quatre excellentes raisons de visiter Bornéo

Si vous êtes amoureux des Tropiques, comme moi, Bornéo est pour vous. Mais qu’est ce qui pourrait vous faire prendre votre envol pour découvrir ce bout du monde?

  • La plongée

DSC02667

Des ilots au large de la province de Sabah, rassemblent des sites de plongée exceptionnels.

Sipadan,  au large de Sampona, à l’est, est un des plus beaux spots de plongée au monde.

C’est la Mecque des plongeurs,

comme Manado en Indonésie. Les instructeurs de plongée les plus expérimentés vous confirmeront que c’est un site complètement extraordinaire.

Le cadre d’une beauté à couper le souffle révèle des fonds marins les plus riches au monde en termes de faune et de couleurs.

  • Parcs nationaux: rien que la jungle…

DSC02476

 

Bornéo dispose de nombre de parcs nationaux qui proposent de larges éventails de treks à faire, de la simple ballade familiale à des randonnées de plusieurs jours ou plus.

Les treks en milieu chaud et humide peuvent être très éprouvants. Marcher plusieurs jours en pleine jungle, sur des dénivelés parfois conséquents demande un certain entrainement et une bonne condition physique.

Ceci dit quelque soit l’option que vous choisissiez, ça en vaut vraiment la peine.

Vous serez au cœur de paysages magnifiques, composés de dégradés de vert à ne plus finir. Vous marcherez  dans des jeux d’ombre et de lumière crées par des arbres si hauts qu’on en voit à peine la cime. Ce sont des œuvres d’art vivantes. Enfin une vraie coupure du monde urbanisé…

J’étais tombée amoureuse de la jungle en Amazonie. J’ai ressenti la même chose dans le Sarawak.

DSC02406

Vous pourrez y faire des treks dans un océan végétal. La jungle est sillonnée de rivières partant se jeter dans la mer de Chine du Sud. Vous pourrez l’explorer en pirogue.

Ces jungles sont aussi les gardiennes de l’histoire de la Terre.

Gouffres et grottes

Certains parcs nationaux, comme le Gunung Mulu National park  révèlent des grottes immenses, somptueuses cathédrales souterraines, le rêve incarné des spéléologues. Certaines parties sont aménagées, vous ne regretterez pas votre visite.

Les habitants

Rien de tel que les mélanges des cultures pour faire la richesse d’une nation

Bornéo est peuplée de Malais, Philippins, d’Indiens, de Chinois, sans oublier bien sur les ethnies locales.

Vous croiserez les tribus Dayaks, natifs du Sarawak, installé dans les fameuses long houses, au bord des rivières. Ils naviguent sur les Bajang Rejang, les bateaux traditionnels.

  • La faune et la flore

Le Sarawak dispose de réserves naturelles exceptionnelles. Une faune sauvage très riche, une flore extraordinairement variée, dont la fameuse fleur Rafflesia, du nom de l’ex gouverneur britannique Sir Stamford Raffles.

  • Vol 714 pour Sydney

Rappelez-vous de vos grands classiques! Avez-vous lu Tintin et ses aventures avec Rastapopoulos sur une ile au milieu de nulle part?

Il y avait un animal dont Hergé s’inspira. Ce sont les nasiques! Ils font des loopings et   des swings dans les arbres au bord du fleuve Sungai Kinabatang.

Bornéo est l’un des derniers refuges pour ceux-ci, comme pour  les Orangs-Outans.

En voie de disparition…

La plupart sont  dans quelques réserves, rescapés de la déforestation pratiquée à grande échelle.

Les nasiques et les orangs-outans sont chassés de leur milieu naturel. On détruit la jungle, entre autres, au profit des grandes plantations destinées à fabriquer de l’huile de palme.

Ces deux espèces appartiennent aux espèces menacées.

Quand donc arrêtera t-on de tout détruire?

  • Mont Kinabalu.

Au nord de Sabah, il domine Bornéo du haut de ses 4095m d’altitude. Vue de la mer, cette montagnes est magnifique. Des spécialistes affirment que celle-ci. déjà imposante, grandit encore de 5mm par an! C’est l’attraction touristique numéro 1. Un certain nombre de visiteurs partent faire son ascension.

Mais attention, le Mont Kota Kinabalu est sacré.

Certains touristes l’ont appris à leurs dépends. Ceux-ci ont eu l’idée – vraiment très bête – de se prendre en photo en tenue d’Eve au sommet. Ces « hauts faits » n’ont pas été  du tout du gout des habitants. Les autorités les ont collés en prison.

On revient donc à la règle numéro en voyage…

Vous n’êtes pas chez vous, adaptez-vous et respectez les coutumes.

Vous  l’aurez compris, Bornéo vaut le voyage si on ne décide pas de s’y promener tout nu. Le voyage prendrait alors une tournure inhabituelle et non désirée.

Kota-Kinabalu

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s