Into the wild… à l’Est de Taiwan

« N’y allez pas! n’y allez pas; n’y allez pas! »

… clamait notre professeure de chinois au moins trois cent mille fois, en parlant de Hualien, une ville à l’Est au bord du Pacifique. C’était son cri de guerre, des semaines avant notre départ.

J’avais planifié notre voyage de A à Z. Nous partions explorer Taiwan aux quatre points cardinaux. Hualien figurait parmi nos étapes.

La ville, au bord de la mer, est à 2h en train de Taipei, en filant vers le sud-est. C’est le point de départ pour aller explorer les gorges de Taroko, un splendide site naturel, une des merveilles du monde.

L’Est de Taiwan

Cette région, ma préférée, rassemble des panoramas d’une beauté à couper le souffle.

On dirait que la course du temps n’a pas de prise sur ce coin du monde.

On pourrait croire que la course des hommes vers -on n’a toujours pas compris quoi- s’est enfin suspendue.

Pour en revenir aux injonctions de notre professeure, vous vous demanderez peut-être pourquoi elle manifestait une telle ferveur anti-Hualien?

Une petite histoire.

Il était une fois la Terre.

Elle se faisait une beauté.

À l’origine, à sa surface, plusieurs morceaux jouaient les uns avec les autres. On les appela les plaques tectoniques. C’était il y a quinze millions d’années. Elles portent les morceaux de continents que l’on connaît aujourd’hui.

Depuis des millions d’années, les pièces de ce puzzle de titans inclues dans la croute terrestre continuent de bouger. Elle se déplacent à raison de quelques mm ou de quelques centimètres par an.  Dans la région, il s’agit des plaques Pacifique, de la mer des Philippines, enfin celle de l’Eurasie.

La rencontre- et la collision- des plaques de la mer des Philippines et de l’Eurasie donna naissance à Taiwan.

taiwan_fevrier_2016 (1)

Alors, de temps à autre, elles continuent de danser ensemble une petite samba. À l’échelle humaine, ça donne quelques secousses sismiques, plus ou moins grosses.

À l’Est de Taiwan,  la plaque de la mer des Philippines passe sous la plaque Eurasie. Au sud de l’île, c’est le contraire, la plaque de la mer de Chine méridionale, appartenant à la plaque Eurasie plonge sous la plaque des Philippines, non loin de la fosse et des iles  Ryükyü au sud du Japon.

Taiwan constitue donc une zone de collision très intense entre ces plaques. Saviez-vous que, sous les pressions, elle se déplace vers le Sud-Ouest?

Du coup, Taiwan est sujette à de nombreux tremblements de terre. Elle constitue un sujet passionant pour les sismologues et spécialistes en sciences de la Terre.

En Février de cette année, en 2018, il y eu encore un séisme. Hualien était à proximité de l’épicentre.

Mais le génie des  ingénieurs spécialisés et des architectes à conçu des immeubles antisismiques. Cela a limité les dégâts.

Notre professeure avait peur que quatre pierres ayant complètement oublié de tomber choisissent justement le moment où on allait passer à proximité pour nous rouler dessus.

Peine perdue, nous sommes toujours en entier. Ouf!

Pourquoi l’Est Taiwanais et Hualien?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s