Maldives Authentiques (2) Maafushi

Notre embarcation s’est livrée à une course de haies avec les vagues de l’océan. Rien de tel qu’un peu de rodéo maritime pour se remettre les idées en place, après un vol long courrier.

Nous décollions régulièrement de nos banquettes pour faire du saut en hauteur vers le plafond.  On aurait pu avoir l’impression d’être une crêpe virevoltant dans une poêle.  Ou une bille à l’intérieur d’un maracas brésilien.

Au bout de 40 mn de cette cavalcade maritime, nous appercevions,à l’horizon…

Maafushi

20170101_135659

L’ile s’étire à 30 km de Malé, sur l’atoll de Malé Sud.

C’est un confetti posé sur l’océan. Ce « dé à coudre »s’étire sur environ 1300 m en longueur et 200 m sur sa largeur!

Point besoin de plan ni de boussole, donc.

A votre arrivée,  Vous serez éblouis par la blancheur du sable de la première plage et la transparence de l’eau.

Vous voila au bout du monde.

Déjà habitée, Maafushi fut une des premières iles ouvertes au tourisme.  Le gouvernement a donc décidé de permettre aux locaux d’ouvrir des guest houses et hôtels aux tarifs plus ou moins modérés.

Un bon rapport qualité prix  concernant certains hôtels n’est pas toujours au rendez vous. Le site internet de certains d’entre eux ne reflète pas fidèlement la réalité sur le terrain… Renseignez vous, donc. Ne vous montrez pas trop difficile cependant, les tarifs sont abordables, largement en dessous de ceux pratiqués par les resorts sur les iles privées.

C’est – pour le moment – un havre de paix. L’ile est florissante. Le « boom » touristique qu’elle connaît ne lui pas -encore- fait perdre son atmosphère sereine.

L’industrie touristique a remplacé la pêche comme activité principale. Une bonne cinquantaine d’hôtels et maisons d’hôtes sont désormais ouverts.  A en juger la frénésie de construction actuelle, plus encore, bientôt. La prison occupe une des extrémités de l’ile.

Un rendez vous avec l’Extrême-Orient

Maafushi compte  environ 3000 habitants, dont 300 étrangers. L’ile est une terre d’immigrations.  Vous y croiserez des résidents occidentaux, Sri Lankais, (il y en a 30), Indiens, Bangladeshis…

Vous y rencontrerez des touristes vietnamiens, hong-kongais, thai, japonais, indiens… Pour ces derniers, c’est la porte à coté!

cartemaafushi

Débarqués au port, votre malle sera transportée en chariot à bras. Ici, tout est tranquille.  Point d’hystérie née des hordes touristiques. Quelques hôtels, trois clubs de plongée, quelques boutiques de souvenirs.

Du calme surtout. On mettra un peu de musique le soir. A part quelques grandes occasions, comme le premier de l’an, on ne vous cassera pas les oreilles.

Lorsque vous aurez pris vos quartiers, marchez quelques pas, vous aurez traversé l’ile. Une vision féerique vous attend.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s