Chine: sur le terrain, des clés pour comprendre ce qui peut vous surprendre.

Rien de tel que de faire disparaitre un stéréotype en  comprenant la situation.

Un voyage est plein de découvertes, d’inattendus, de surprises. Parfois on imagine quelque chose, et on se retrouve en face du contraire absolu.

tintin et le lotus bleu

Comme le dit un proverbe arabe:

« Si tu n’as étudié, voyages ».

Celui-ci a environ 3000 pour cent raison! Vous pouvez même faire les deux: étudier et voyager.

« On the road » on apprend toujours, à tous les niveaux. Disons que ce sont des connaissances concrètes, qui contredisent parfois complètement les idées ou préjugés que l’on a.

Ou qui peut les renforcer si on a décidé que ne regarder qu’à travers un bout de lorgnette.

Je vais essayer de vous expliquer certaines des images ou réactions chinoises qui peuvent vous surprendre.

Tout nouveau venu.

La Chine est un pays délirant. Mais…

Vous venez d’arriver, par exemple dans une mégapole.  La foule, le bruit, peut-etre les odeurs, le rythme,  l’atmosphère, la remise en question totale de vos repères et habitudes…  Tous ces éléments demanderont une certaine période d’adaptation.

Entre autres, vous remarquerez:

La foule.

« Il y a trop de monde! » penserez-vous.

Les Chinois sont les premiers à le dire aussi.

 

china-over-population
Examen en Chine.

Rassurez-vous. Les photos montrent des sites touristiques lors de la période la pire de l’année. Elle ont été prises pendant le premier de l’an chinois!

Le reste de l’année, ce ne sera pas partout, ni tout le temps surpeuplé! Un peu tout de même.

Vous ne serez jamais vraiment seul sur la route, à moins de choisir les régions du  Qinghai ou du Ningxia à l’extrême ouest du pays.

Il n’y a pas si longtemps, les Chinois n’avaient pas le droit de sortir de leur provinces sans une autorisation officielle. Le fameux hukou, le permis de résidence, est d’ailleurs toujours en vigueur.

Le système s’est un peu assoupli. Les Chinois partent à la découverte de leur pays.

La première fois que j’ai voyagé en Chine, j’ai parfois eu du mal à gérer la surpopulation environnante.

Surtout sur un site touristique, en voyant débarquer un groupe de touristes chinois produisant un nombre de décibels impressionnants…

Par  exemple, à Yangshuo, dans la région de Guilin au sud-ouest de la Chine.

Imaginez:

Vous êtes sur un radeau, glissant sur un cours, d’eau. Vous êtes fascinés par la beauté des pains de sucre qui se déclinent dans la brume.  Vous vous laissez bercer par le clapotis de l’eau.

P1000367P1000283

Tout d’un coup, des vociférations brisent le charme.  Des cris, des rires, des hurlements déchirent l’air. Ca fait un peu l’effet de l’interruption brutale d’un air des Sex Pistols sur un air de Mozart.

S’agit-il des troupes de Tamerlan ressuscitées reparties à la conquête d’Istanbul?

Non: c’est juste deux ou trois couples de touristes chinois en radeau à 50 m derrière moi. Ils ne sont pas 500, une dizaine tout au plus.

500 millions de petits Chinois…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s