Top Five des sites archéologiques en Asie du Sud-Est. Les plus beaux, à voir absolument!

Cambodge map

Si vous ne deviez en voir qu’un, ce serait celui-ci.

Commençons donc par mon préféré, la splendeur des splendeurs,

Angkor

Classé au patrimoine de l’humanité, Angkor mérite que vous traversiez le monde

d’où que vous veniez.

La ville de Sieam Reap, au nord-est du Cambodge, se trouve aux portes du site archéologique.

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA
Le temple d’Angkor Vat, vu du haut de la colline du Phnom Bakeng, au coucher du soleil.

Quel site! C’est une merveille.

Imaginez vous. 

Vous êtes en 1860, dans le royaume du Cambodge, en train d’explorer, sans trop savoir ce que vous cherchez. Des villageois ont évoqué quelques rumeurs.

C’est l’histoire d’une civilisation perdue, quelque part. Alors, vous êtes parti à la recherche de cet Eldorado.

Vous dégoulinez, au cœur de la jungle, dans une chaleur humide et moite que  seuls les climats tropicaux  engendrent.

Vous cherchez à créer votre chemin à coups de machette pour vous frayer un passage. Autour de vous, des lianes sont parfois aussi épaisses qu’un tronc d’arbre. La lumière, sous la canopée, est incertaine…

Soudain apparaît une pierre, puis une autre, puis le visage d’une apsara, une danseuse. Elles sont enserrées sous les racines d’un arbre haut de plusieurs dizaines de mètres.

Vous venez de découvrir Angkor, autrefois la capitale de l’Empire Khmer. Bon, on va dire que vous vous êtes réincarné dans la peau d’Henri Mouhot, l’explorateur français qui tira Angkor de l’oubli.

L’empire khmer rayonna sur toute l’Asie du Sud-Est. Après sa chute, ses vestiges revinrent à  la jungle. Son histoire s’effaca presque de la mémoire des hommes.

Dégagés de leur gangue, les temples sont grandioses.

L’atmosphère qui s’en dégage est unique.

Angkor Wat

Changement de décor

Depuis, le site s’est drôlement civilisé. On a tracé des routes, tondu le gazon et largement fait reculer la jungle.

Sieam Reap accueille des milliers de touristes tout autour. On a dompté la nature tropicale…

Le parc archéologique s’étire dans son ensemble sur 400 km2. Ce sont les derniers vestiges de l’Empire khmer.

Celui-ci rayonna sur l’Asie du Sud-Est du IX ième au XV ième siècle. Il brilla de tous ses feux à son apogée au XII ième siècle, sous le règne de Jayavarman VII (1181-1219).

 

temples-angkor

 

L’édification des temples d’Angkor s’étire sur une période entre 802 à 1432. Il ne résista pas aux coups de butoir du royaume voisin d’Ayutthaya.

L’histoire d’Angkor et du Cambodge est mal connue. En effet les sources historiques parvenues jusqu’à nous concernent principalement l’histoire des souverains. Il s’agit souvent de panégyriques et de l’énumération de la  date d’édifications des temples.

Le reste des sources a probablement été consigné sur des supports en bois, disparus en raison de l’humidité. On est donc sujet au » On pense que… »

À l’apogée de l’Empire, on comptait une centaine de temples. Ils sont disséminés ça et la dans la jungle, certains bien loin des sentiers battus.

 

empire_khmer_9602
Carte de l’Empire Khmer à son apogée.

 

Vous ne serez pas les seuls, le site compte un million de visiteurs par an.

Lors de notre première visite, nous sommes tombés tellement amoureux du site et nous y sommes restés une semaine.

angkor wat10

Visiter Angkor

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s