Le tour de l’Asie en cinq plats: les meilleurs (selon moi).

Commençons par le diction chinois bien connu:

 » Tout ce qui a quatre pattes et qui n’est ni une chaise ni une table se mange, et ce qui n’est un avion ni un hélicoptère se mange aussi. »

Les Chinois sont pragmatiques. Au cours de l’histoire, ils ont eu très faim. Ils ont en donc tiré cette conclusion.

En clair, tout ce qui a deux ailes, en excluant les navettes spatiales et les drones est comestible. Et toc! Tenez le pour dit!

Quelle est la gastronomie locale?

Concrètement, et donc plus prosaïquement:

Qu’est-ce qu’on mange???

Sans s’appeler Obélix, c’est une question qui vaut la peine d’être posée.

Soyons honnêtes: on a tous gardé un coté primitif.

L’estomac, à un moment ou un autre, aura toujours son mot à dire.

Après vous êtes vous-même posé la question: « qu’est ce qu’ils mangent ici? ». On vous la posera surement à votre retour.

C’est une question qui intéresse vraiment tout le monde.

Avant de passer au vif du sujet.

 Premier cas de  figure.

En vol, avant d’atterrir, vous lisez le chapitre « gastronomie » de votre guide de voyage.

Second cas de figure.

Vous êtes déjà sur le terrain,  dans un restaurant local, planté devant le menu. Vous avez déjà complètement oublié ce que racontait votre guide de voyages.

Sur le menu, le nom des plats vous fait penser à des hiéroglyphes version améliorée. Vous ne savez pas quoi choisir.

Qui d’entre nous ne s’est pas demandé, en train de décrypter le menu.  » Qu’est ce que c’est que ce truc? »

Dans les petits restaurants, en Chine et en Asie du Sud-Est, les plats sont déjà présentés en version originale dans des bacs. Vous les choisirez au feeling.

Certes dans certains pays, il n’y a pas de menu. Le serveur vous demande ce que vous voulez, mais c’est vous qui demandez ce qu’il y a. Forcément, il n’y a qu’un plat, deux dans le meilleur des cas.

Donc pas de choix du tout. Parfois, ce n’est pas plus mal.

Dans un autre cas, vous êtes avec des collègues ou amis locaux, ou expat qui connaissent et choisissent pour vous. Tout va bien.

Si on considère la variété presque infinie et la richesse de la cuisine dans chaque pays asiatique, je pourrais écrire une nouvelle version du Mahabarata indien. Cet article pourrait contenir des milliers de pages.

Un chat pourrait toujours courir quelques siècles pour retrouver ses petits. Quand à vous, noyés sous le blabla, vous ne seriez pas plus éclairés tout pour autant.

Des arômes, des senteurs, des couleurs, des saveurs, des odeurs…

cuisie thaie

En effet, de l’Inde en passant par le Japon et en atterrissant en Indonésie, c’est une explosion de saveurs.

 Des spécialités à ne pas rater! Mais que choisir?

4 réflexions sur “Le tour de l’Asie en cinq plats: les meilleurs (selon moi).

  1. Rhhaaaa c’est trop dur de choisir LE meilleur plat…
    Pour la Thailande, je vote incontestablement pour le Sum Tam (papaya salad)… quoique j’hesite avec le Tom Yum Soup … ou le Green Curry…
    Mais en Vietnam il y a aussi le Bo Bun …
    Et puis le poulet Massaman d’Inde…
    En tous cas, ton article donne envie!!! 🙂

    J’aime

    1. vui vui c’est sur!! c’est super dur de choisir! je suis d accord avec toi! j’adore aussi la papaya salad et tous les autres plats dont tu parles mais si j avais du parler de tous ces délices, je devrais faire un article de 10000000 000000000 pages et écrire sur le même thème pendant 10 ans!
      Rien qu’ a penser au Tom yam… AHH!
      rien qu’ a lire l énoncé de tes plats, ca met l’eau à la bouche
      Merci de ton commentaire et bravo à toi pour ton beau blog qui donne toujours envie de foncer vers tous les bouts du monde!

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s